La relance du Prix Champlain : au coeur de la francophonie canadienne 

7 septembre 2016

Ottawa, le 7 septembre 2016 -C’est avec enthousiasme que le Regroupement des éditeurs canadiens-français (RECF) donne un nouveau souffle au Prix Champlain, un prix littéraire au cœur de la promotion et de la mise en valeur de la vitalité de l’ensemble des communautés francophones et acadiennes du Canada.

Grâce à l’appui renouvelé du Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes (SAIC) et à l’ajout de nouveaux partenaires de taille, soit la Maison de la littérature de Québec et le Centre de la francophonie des Amériques, le prix saura refléter les différentes couleurs de la production littéraire franco-canadienne. Une catégorie jeunesse s’ajoute également à la catégorie adulte et le prix sera décerné en alternance tous les deux ans pour chacune des catégories.

Créé en 1957 par le Conseil de la vie française en Amérique, le Prix Champlain a couronné au fil des ans de grands auteurs des communautés francophones et acadiennes, dont Antonine Maillet, Patrice Desbiens, Jean Marc Dalpé et Herménégilde Chiasson.

« Les œuvres littéraires des romanciers, poètes et nouvellistes francophones sont chacune à leur manière un trésor de la langue française et un véhicule de notre identité et de notre culture francophone. Elles nous permettent d’apprécier toute la richesse, la beauté et la diversité de la littérature de la francophonie canadienne. Le gouvernement du Québec est fier de s’associer au Prix Champlain qui souligne l’importance de la création littéraire dans la vie culturelle des communautés francophones et acadiennes et de la volonté tenace des éditeurs de contribuer au rayonnement du français », déclare le ministre Fournier.

En plus d’une bourse en argent de 3 000 $, le lauréat obtiendra une résidence d’écriture d’une durée d’un mois à la Maison de la littérature, située au cœur du Vieux-Québec. Le lauréat aura en outre la chance de participer aux Rendez-vous littéraires du Centre de la francophonie des Amériques et bénéficiera de retombées médiatiques auprès de plusieurs partenaires du RECF. Les finalistes de l’édition 2016, de la catégorie « adulte » (roman, théâtre, poésie, essai ou récit), seront dévoilés en décembre et le grand lauréat sera connu en janvier 2017.

«Les écrits des créateurs littéraires issus de la francophonie canadienne sont d’une grande vitalité. Il est essentiel que cette richesse soit reconnue par un prix littéraire d’importance, et c’est ce que fait le Prix Champlain. Une reconnaissance dédiée à l’excellence de nos livres est des plus réjouissante pour l’ensemble des éditeurs et des auteurs avec lesquels nous avons le plaisir de collaborer », affirme Marie Cadieux, présidente du RECF et directrice générale de Bouton d’or Acadie.

« Pour l’Institut Canadien de Québec, gestionnaire de la Maison de la littérature, il est essentiel d’accueillir les écrivains francophones du Canada dans la programmation de la Maison, pour ainsi les faire connaître davantage au Québec. Cette nouvelle collaboration avec le RECF s’inscrit dans la continuité d’une action commune en ce sens », déclare Bernard Gilbert, directeur de la Maison de la littérature.

« Accordant une place importante à la promotion de la littérature francophone grâce à la Bibliothèque des Amériques et ses programmes, tels que les Rendez-vous littéraires et le Concours de twittérature des Amériques, le Centre de la francophonie des Amériques est fier de s’associer au Prix Champlain qui témoigne de la richesse et de la diversité de la littérature francophone canadienne », ajoute Denis Desgagné, président-directeur général du Centre de la francophonie des Amériques.

Plus que jamais, le Prix Champlain représente un symbole de l’excellence et de la vitalité de la littérature franco-canadienne, mettant en valeur des auteurs qui font preuve de détermination à faire ressortir, à travers leurs récits, leur héritage francophone.

Logo RECF 2010 JPEG SAIC-COUL (1) Maison de la littérature centre_franco_ameriques