Prix Champlain

Les finalistes du Prix Champlain enfin dévoilés!

25 janvier 2017

 

  Prix Champlain

C’est avec plaisir que les organismes partenaires du Prix littéraire Champlain dévoilent les cinq finalistes qui ont obtenu la préférence du jury lors de ses délibérations tenues au cours des derniers jours.

Le Prix Champlain vise à souligner la vitalité et l’excellence de la littérature franco-canadienne. Créé en 1957, le Prix Champlain est doté depuis cette année d’une bourse en argent de 3 000 $ et d’une résidence d’écriture d’une durée d’un mois à la Maison de la littérature, située au cœur du Vieux-Québec.

Le livre gagnant du Prix Champlain sera annoncé le mercredi 1er février 2017. La date et le lieu exact de la cérémonie de remise du Prix Champlain seront divulgués prochainement.

Parmi les titres admissibles, publiés entre le 1er janvier 2015 et le 30 juin 2016, qui englobent les genres de la fiction, de la poésie, du théâtre et de l’essai, cinq œuvres se sont démarquées (classées ici par ordre alphabétique) : Marjorie Chalifoux de Véronique-Marie Kaye, Le Grand Feu de Georgette Leblanc, Le cinquième corridor de Daniel Leblanc-Poirier, Du pain et du jasmin de Monia Mazigh et La littérature du vacuum de Gaston Tremblay.

Les membres du jury n’ont pas tari d’éloges à l’endroit des cinq finalistes qui ont habilement réussi, par leur qualité formelle et par leur traitement des thèmes et des sujets abordés, à apporter une contribution remarquable à la littérature franco-canadienne.

   Marjorie Chalifoux

Marjorie Chalifoux de Véronique-Marie Kaye (Éditions Prise de parole) 

Commentaire du jury : La première de couverture nous incite à croire que voilà encore un roman mettant en scène une jeune fille écrasée par les conventions sociales des années 1950. Mais lisez les titres des chapitres et, déjà, se dégage un humour singulier. Et dès le prologue, par les comportements inattendus des personnages, cet humour s’empreint d’une franchise impitoyable. En renversant les clichés de la vie quotidienne, la Marjorie Chalifoux de Véronique-Marie Kaye nous montre la vérité implacable des choses, sans indulgence.

Le Grand Feu

Le Grand Feu de Georgette Leblanc (Éditions Perce-Neige)

Commentaire du jury : Ce récit poétique ou ce poème épique se propose de nous raconter l’histoire du Grand Feu de 1820 à la Baie Sainte-Marie. Il y mène, en effet, mais le chemin qui y conduit est une magnifique occasion de relater le destin mythique de ce coin du monde et de nous parler de passion, de création, de la vie qui bat dans chacun des personnages qui l’habitent. La langue palpite dans ce texte, oscillant entre l’oral et l’écrit, entre les registres et les idiomes eux-mêmes, dans un bel ensemble coloré et débridé.

Le Cinquième corridor RECF

 Le cinquième corridor de Daniel Leblanc-Poirier (Éditions Perce-Neige)

Commentaire du jury : Ce court roman met en scène un des sujets habituels qui farcissent la littérature contemporaine, dans ce cas-ci, le gars désabusé qui déambule dans la ville, éperdu par sa peine d’amour qu’il caresse inlassablement. Cependant, par son écriture lumineuse, le texte dépasse le cliché et nous entraîne un peu plus loin dans la psychologie des personnages. Et de page en page, l’auteur trouve toujours l’image surprenante pour décrire les observations et les états d’âme de son narrateur. Et ainsi, sous le désabusement urbain plane un certain humanisme, mais dévêtu de l’agaçante espérance.

Du pain et du jasmin

Du pain et du jasmin de Monia Mazigh (Éditions David)

Commentaire du jury : Mazigh a créé des personnages féminins forts qui cherchent à tout prix à s’émanciper des traditions. Ces femmes prennent des risques, rejettent l’autorité et résistent. Les dialogues sont précis, incisifs et l’action prend son importance à la mesure du temps fragmenté. L’écriture est sobre, sans artifice, mais efficace. Le style est limpide, sans fioritures. Le jury salue ce roman, qui laisse dans la mémoire un goût de liberté possible dans ce monde en pleine mutation.

La littérature du vacuum

La littérature du vacuum de Gaston Tremblay (Éditions David)

Commentaire du jury : Cet essai retrace la genèse de la littérature franco-ontarienne, littérature trop peu connue  dans le paysage de la francophonie. La quête de l’identité, toute la question de se démarquer des écrivains québécois et enfin ce désir de créer une littérature propre à cette francophonie, devient légitime et a sa raison d’être. Cet essai devient un outil de référence pour quiconque s’intéresse à la littérature hors Québec.

Cette année, le jury se composait de trois membres désignés par chacun des organismes culturels franco-canadiens suivants : le Regroupement artistique francophone de l’Alberta, l’Association des auteurs de l’Ontario français et l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau-Brunswick. Le Centre de la francophonie des Amériques a délégué une représentante pour en assurer la présidence.

Le Prix Champlain représente un symbole de l’excellence et de la vitalité de la littérature des communautés francophones et acadiennes du Canada. Créé en 1957 par le Conseil de la vie française en Amérique, le Prix Champlain a couronné de grands auteurs des communautés francophones et acadiennes, dont Antonine Maillet, Patrice Desbiens, Jean Marc Dalpé et Herménégilde Chiasson. Le Prix Champlain, qui repose dorénavant sur un partenariat entre le Regroupement des éditeurs canadiens-français, le Secrétariat aux affaires intergouvernementales canadiennes, le Centre de la francophonie des Amériques et la Maison de la littérature de Québec, continue de reconnaître les œuvres qui renouvellent l’héritage littéraire franco-canadien et alimentent sa vitalité.

Le Regroupement des éditeurs canadiens-français (RECF) réunit quinze maisons d’édition francophones du Nouveau-Brunswick, de l’Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan qui mènent ensemble des actions de promotion et de commercialisation au Québec, au Canada et sur les marchés étrangers. Le RECF fait également front commun sur le plan de la représentation politique et du développement professionnel de ses membres.

Pour obtenir les couvertures des titres en lice, les photos des auteurs et les logos du Prix Champlain et des partenaires, veuillez visiter ce lien.

Partenaires du Prix Champlain

 

Pour tout renseignement ou demandes d’entrevue:

Carolan Morin, responsable des communications | communications@recf.ca

1 888 320-8070 (sans frais au Canada) ou (613) 562-4507 (poste 278)

www.avoslivres.ca

www.facebook.com/RECF.ca

www.twitter.com/RECF_